Les accroches des résistances élastiques multi axiales (REVMAX) que l’on retrouve sur EKKAR SPORT et EKKAR PHYSIO nous autorisent soit :

· une assistance du poids du corps de l’athlète : accroche haute et exercices de bas en haut .

· une contrainte au poids du corps de l’athlète : accroche basse et exercices de bas en haut.

Le saut à la verticale est l’exercice très utilisé pour l’évaluation sportive des athlètes (VOLLEY- BASKET- FOOT- RUGBY -ATHLETISME –HAND -TENNIS)

La performance en saut vertical est liée à plusieurs paramètres : le premier est le cycle Etirement – Détente associé à l’énergie potentielle élastique, c’est l’entrainement spécifique en phases concentriques et excentriques contre résistances élastiques .

Le deuxième est la vitesse d’exécution dans un déplacement donné, soit horizontal type départ /arrêté (100 mètres), soit vertical en explosivité avec une hauteur de saut corrélé à la puissance musculaire d’un ensemble de chaînes musculaires .

Rz_photo-rugby-Percussion

 

 

 

 

 

 

 

Avec l’utilisation de EKKAR SPORT ou EKKAR PHYSIO nous constatons l’augmentation de vitesse de décollage lorsque le saut est assisté par les haubans élastiques, l’augmentation de la vitesse vient de l’énergie potentielle élastique libérée par l’élasticité des haubans EKKAR mais également du fait que le poids du corps de l’athlète est réduit.

Une étude citée par SCI SPORT( ARGUS ET AL 2011) à démontrée qu’un entrainement de seulement 4 semaines en saut verticaux avec une assistance élastique de 20% du poids de corps permettait une augmentation de hauteur de saut de presque 7% chez le rugbyman de haut niveau, de même avec l’utilisation des haubans élastiques en résistance un gain de hauteur de saut de 4% était observé.

Rz_33

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour améliorer la hauteur de saut en verticalité et explosivité les résistances élastiques multi axiales (REVMAX) semblent être une alternative supplémentaire pour les entraineurs; en assistance ou en résistance lors de l’exécution d’un saut vertical. En facilitant la vitesse d’exécution ou en accentuant le travail excentrique, tout le recrutement neuromusculaire s’en trouve optimisé.